Courses de Strasbourg 2014 : Souriez vous êtes filmés

Publié le par Webelette

Avec 13000 participants au départ et un nouveau record , l'édition 2014 est de celle dont on se souviendra avec parmis les faits marquants :

- une incroyable mobilisation pour ne pas dire "armada" féminine sur le 5 km : les femmes, nous les voyions d'année en année de plus en plus nombreuses à prendre part à certaines épreuves et notre jolie strasbourgeoise du mois d'octobre n'y est certes pas étrangère.

- un atterissage (que j'ai loupé) de parachutistes venus de Tarbes qui se sont entrainés tout spécialement pour arriver pile sur le gazon devant le conseil de l'europe (j'ai discuté hier avec une capitaine qui m'expliquait que ces pros s'entrainent à longueur de temps à atterir sur des cibles de la taille d'un mouchoir de poches, mais que là avec les batiments autour, cela corsait un peu l'exercice)

- une couverture médiatique de taille puisque FR3 a retransmis en direct le 10 kms :-) souriez, souriez sur la ligne de départ c'est toujours facile :-)

- une escouade venue des hauts plateaux finalement moins nombreuses que les autres années .Si le passage de ces athlètes aux prouesses sur humaines suscitent toujours autant l'admiration, personnellement rien ne me fait plus plaisir que d'encourager et d'applaudir mes amis coureurs régionaux, celles et ceux que je vois s'entrainer à longueur d'année, dont je connais le prenom, le palmarés voir le PR :-)

Dommage que  l'absence d'une partie de l'elite régionale retenue au meme moment sur le dernier tour des interclubs, enlève du piquant aux débats qui se joueront aux avant-postes ! Grosse pensée Claire Ln et Clem en convalescence, et à l'eternel duel amical entre Claire Ln et Clarisse sur semi qui n'aura pas lieu cette année puisque notre vigneronne préférée à raisonnablement choisi de s'engager sur 10 kms (elle aussi revient de blessure),

L'an dernier, "mes 01h37" au semi m'avait laissé un gout amer et aprés des semaines de blessure et une reprise en douceur depuis le mois de Février,  le coach m'a concocté un  plan d'entrainements pour me préparer au mieux pendant 9 semaines et je visais raisonnablement un petit 01h34 .

Nous sommes arrivés à temps pour voir partir le 5 kms tout en nous echauffant avec Cecile qui court à l'Ana, 08h55, va falloir rentrer dans le sas, on refait l'inventaire des forces en présence : Marie Ott, Christine Poyet, Mélanie Behrens figurent parmis les favorites :  elles courrent  toutes le semi sous les 01h30 voire pour les 2 premieres sous les 01h25 soit une valeur FFA IR1 (à titre de comparaison cela équivaut en valeur FFA, à un chrono de 01h10'30 côté masculin) .

Elles sont costauds nos athlètes et  la région peut s'enorgueillir d'une belle densité d'athlètes dans ces chronos là : d'ailleurs un plateau  de rêve consisterait à voire concourir sur semi : Cécile Moynot, les soeurs Kuster, Clem, Claire LN, Clarisse, Marie Ott, Cécile Poyet, Olivia HArtweg , rajoutons y pour réver Blandine :-)

Bref revenons a la course du jour, avec Thomas coureur de 800 qui teste son premier semi et va m'accompagner pendant quelques kilos, pas évident pour lui de courir à mon allure tortuesque, gentillement il me donne mes temps d'allure , je sens bien que ca dégringole et cela me fait mal au coeur qu'il sacrfie son propre chrono alors que je suis en train de flancher et je lui dit de filer .Merci encore Thomas !

J'aime beaucoup cette partie du parcours où on croise les premiers

. On me double en m'encourageant ,j'essaie de m'accrocher comme je peux et me vla perdue dans mes pensées d'abord ultra négatives : toutes ces semaines, toutes ces seances ..pour cela ? et je me souviens de ce semi préparé à l'arrache en 3 semaines ou il avait plu comme vache qui pisse (hein Clem) , j'avais fini en 01h34 sans souffrance particulière

et mon petit mari à qui j'avais annoncé que je voulais faire 01h34 qui doit etre en train de regarder sa montre , si il savait comme je suis à la dérive :-(

En sortant de pourtalés , c'est moi qui croise  les coureurs emmenés par Laurent meneur d'allure 02h00, ils ont l'air heureux, c'est la fiesta de l'autre côté du rubalise , une mariée, un gars qui a mis son dossard ...dans le dos (comme un poisson d'avril) me font sortir de mes idéees noires,

Allez, il reste meme pas 5 kms , je vais me remobiliser mentalement et m'accrocher à tout ce que je pourrais,j'apérçois Catherine au bord de la route, bien voila une bonne raison de ne pas baisser les bras ;-)

Pendant 2 kms, je vais piocher dans les réserves d'énergie , on arrive au 19eme ..attention aux montagnes russes du dernier kilo. Heureusement que le semi n'est pas filmé car c'est plus des grimaces que des sourires qui me viennnent naturellement, à ce stade des opérations je me sens une foulée tout aussi épouvantable : imaginez juste un mouton qui s'est pris les pattes dans du barbelé et qui essaie de s'en sortir comme il peut .

Je termine à l'agonie et le coeur gros de m'etre bien ramassée, j'ai envie de parler à personne, je redoute l'inevitable question "ca a était pour toi ?? " Je me sens d'humeur sanglière, à  vouiloir grogner toute seule dans mon coin  et à digérer mes 01h41 ...seule petite consolation , je termine 2eme de ma catégorie.

Je retrouverai Cécile et ses 01h32 , Marie et Christine respectivement 2eme et 3eme au scratch féminin. Autour de moi beaucoup  de coureurs parlent de la chaleur, c'est vrai que j'y suis trés trés sensible mais hormis le fait de pas pouvoir trouver mon souffle pendant tout le semi, je n'ai pas trop ressenti les écarts de temperatures.

Allons voir à présent l'arrivée du 10 kms et encourager tous les copains qui y participent.

Les derniers du semi arrivent en meme temps que les premiers du 10 kms, et ont terriblement besoin d'etre portés dans leurs derniers hectométres d'efforts par nos applaudissements.

les resultats complets sont sur le site des courses de Strasbourg

Sur le semi et chez les régionaux :

  • 1ére : Marie Ott  en 01h23 - 1er Samir Baala en 01h10 - 1
  • 2eme : Christine Poyet en  01h24 - 2eme Steve Muller en 01h11
  • 3eme : Mélanie Behrens en 01h29 - 3eme  Arnaud Bucher 01h13

 10 kms

  • 1ere Juliane Wibert en 38'51 - 1er Anthony Da Silva en 31'27
  • 2eme Caroline Elhimer en 39'46 -  Gregory Basilico en 32'04
  • 3eme Clarisse Salomon en 39'52 - Lionel Génévé en 32'30

Un immense bravo à tous les 13000 participants du premier au dernier , aux bénévoles si bienveillants, à l'ODS pour l'organisation (les coureurs peuvent télécharger leur diplome et auront accés à la séquence filmée de leur arrivée) , à Sandra pour l'accueil réservé aux régionaux, à Freddy pour l'animation, à FR3 pour le reportage et aux Dna pour les photos (y en a plein , plein, plein sur le site et je suis sure que les femmes ne seront pas oubliées dans l'article à venir ;-)

Quant à moi, malheureuse sur semi, je me suis bien rattrapée dans l'aprés midi en devenant championne de  ma rue, ou plutot de mon immeuble ....en rami !!!!

Sérieusement, je vais bien sur continuer à courir, meme si il faut revoir les objectifs à la baisse temporairement ou accepter qu'ils baissent tout court .

credit photos Ods
credit photos Ods

credit photos Ods