En apprentissage...

Publié le par Webelette

Avant d'avoir le droit de passer dans la classe "24h", il faut que je fasse mon apprentissage.le 24h est une spécialité reconnue puisqu'il existe un championnat de France, d'Europe et du Monde .Pour info le record de France est détenue chez les femmes par Anne-Cécile Fontaine (243.644 km) et chez les Hommes par Alain Prual (268.859 km) - Allez, on se fait peur : pour les records du monde, il revient à la japonaise Mami Kudo en 252.05 km et Yanis Kouros en 290.221 kms.

L'exercice est tout différent de ce que je connais : Le départ sera donné un samedi à 10h00 et l'arrivée est fixée au lendemain meme heure , le but du jeu étant de parcourir le plus de fois possible, une boucle de 926 métres avec juste quelques arrets aux stands pour changer de vétement et faire face aux variations de temperatures du jour et de la nuit, pour s'alimenter correctement. Un 12 heures et un 6 heures avec des horaires de départ décalé (minuit pour l'un et 6h du mat pour l'autre) ameneront jusque ce qu'il faut de densité.En attendant, il faut que j'apprenne à raisonner  "durée" et que je me discipline à réduire l'allure , à alterner des portions de courses avec des portions de marche et pour que cet apprentissage reste le moins monotone possible, j'ai eu le feu vert du coach pour participer à ...toutes les courses qui me font envie donc je ne me gêne pas :-)

Marathon de Lyon (le 16/08 Aout) - 5 km de Fegersheim - Marathon de Colmar (13/09) - Relais de la Choucroute (le 20/09) et semi de Rosheim (27/09). Choix à la fois éclectique (expression chère à Severine) et super ludique !

Le relais de la Choucroute du 20/09 est une nouvelle épreuve apparue au calendrier 2015 sous l'impulsion de l'USM Running .Hélène Froehlich dite la Crevette a illico répondu présente à ma proposition d'aller rire et courir . Elle revient de blessure et n'a pas courru depuis des lustres, quant à moi meme si j'ai pas tapé dedans, j'ai quand meme courru un marathon 6 jours avant et c'est donc sans pression qu'on se rendra dans le charmant village de Meistratzheim où j'ai découvert l'existence d'un musée de la choucroute :-) Retrait des dossards effectué en 2 mn chrono (un petit point bleu sur le dossard du 1er relayeur : moi, et un petit point noir sur celui d'Hélène), il y aura finalement plus de duos que prévus 160 avec beaucoup d'inscriptions sur place.

La météo est nickel et nous partons nous échauffer sur une partie du parcours qui consistera en 1 boucle de 6.2km à parcourir chacune avec passage de relais sur la ligne. Pour nous, pas question de nous mettre la pression, d'autant que des jeunes pistardes sont annoncées.Le parcours est vraiment chouette avec quelques petites relances , les sensations sont excellentes. Marcel m'annonce 2eme (Latifa est passée en prems)-  Je passe le relais à Hélène et la crevette fait une trés jolie course de reprise :-) Avec les équipes mixtes, lancées par les hommes , impossible de savoir où nous en sommes mais ce n'est pas important. Ce n'est que bien plus tard que nous aurons confirmation de notre première place en équipe féminine. De l'avis général, c'était super, bien organisé, original comme relais et en guise de récompense chaque participant est reparti avec de la choucroute cuisinée - si cela cadre avec l'agenda 2016, j'y retournerai avec plaisir car j'ai bien aimé être dans les choux :-)

Le semi de Rosheim : 27/09  - ces foulées des 4 portes font partie des trés trés jolies courses de la région, coincée cette année entre un Marathon de Colmar qui a cartonné et les courses de Selestat la semaine prochaine, les coureurs n'ont pas boudé pour autant leur plaisir et là encore question météo nous avons été gatés (malgré le vent).Je connais le parcours pour y avoir à maintes reprises été meneurs d'allure (dans le cadre de mes propres prépas marathons) et j'ai embarqué la Crevette qui n'a jamais couru de semi de sa vie hors "Half"  (je la rassure en lui disant que ce sera comme un trail et suis persuadée que le parcours lui plaira et lui conviendra bien).Pour ma part, je me fais plaisir sur 10km  avant de rentrer dans le rang, je jette des coups d'oeil trés réguliers au garmin et quand mon allure est un peu trop rapide, je me force à marcher.  Bien evidemment, à chaque arrêt, j'ai droit à des encouragements qui me font sourire : "allez faut pas s'arrêter !!" ou "courage"  ou "tiens bon" :-)) . 

C'est un parcours superbe, exigeant, surtout pour moi qui n'aime pas du tout les montées mais tant mieux cela m'évite de m'emballer, je termine  trankilou en 01h44 et des poussières.En bonne compétitrice, je vais quand meme jeter un oeil aux classements, suis 3eme de ma caté (à 2 secondes de la 2eme que je n'ai pas vu mais ce n'est pas plus important que cela aujourd'hui..).La course est brillament remportée en 01h25 par une Latifa Schuster trés en forme suivie de Valérie Stopa en 01h31 et la crevette compléte le podium en 01h32. Bravo à Elles  .Chez les hommes, Fabrice Westenhoffer remporte la course devant Xavier Schneider et Max Geneve . Bravo à tous !

Nous avons convenu avec le coach, que je garderai "un peu de vma" (on a commencé par 30*200) histoire de ne pas me muer définitivement en randonneuse d'autant j'ai un 20eme marathon qui m'attends en 2016 ;-)  tout en m'habituant physiquement et mentalement à "hamsteriser".il me reste 10 semaines pour préparer cela sérieusement et suis vraiment curieuse de voir de quoi je serais capable (ou pas) le jour J.

En apprentissage...
En apprentissage...
En apprentissage...
En apprentissage...
En apprentissage...
En apprentissage...
En apprentissage...
En apprentissage...
En apprentissage...