La première de l'année

Publié le par Muriel

Ce que j'adore dans le premier jour de l'année , c'est cette espèce de torpeur dans laquelle les villes sont plongées,  meme bien après midi, la plupart des volets sont baissés , tout le monde dort, cuve, digère.
Il n'y a pas un chat à l'exterieur, pas une voiture.C'est vraiment rigolo cette anesthésie générale.
Par contre, ce que je déteste, c'est la vision de tous ces débris de pétards et je voudrais dire deux mots à ces apprentis pyrotechniciens et artificiers
1)Jouer avec des explosifs s'apparente à une  forme de terrorisme urbain et je ne vous remercie pas de transformer le soir du reveillon en "mini Beyrouth"
2)si nous sommes tous ok avec le fait que le cout de la vie augmente et que notre pouvoir d'achat diminue, comment voulez vous etre crédibles si vous claquez ainsi vos maigres ressources dans des produits aux plaisirs aussi éphèmères.Allez pleurer maintenant sur le prix du lait et du pain et on vous croira ..

Pour ma part, j'ai fait un bon footing sur un de mes parcours habituels (la chipie,j'ai pesné à toi quand je suis passée devant chez toi et il m'est venu une idée dont je te parlerais à l'occasion)

11.2km - 1h02