Championnat de France de Duathlon (Chaumont)

Publié le par Muriel

Nous avons pris la route à 13h00 avec les duathlètes de l'Asptt (Pauline, en minime, Régis chez les cadets et Lionel , Paul et Maxime en Juniors) avec la flotte tout au long de la route.Chaumont, mine de rien c'est quand meme à 300 bornes.
Arrivés sur place, les jeunes sont allés faire des tours de rperage du parcours en vélo et moi je me suis changée pour aller courir , ben oui quand meme !
J'ai "reconnu" leur parcours de cap ..;oh punaise , une boucle de 2500 metres , de la route, du gazon, un petit tour sur la piste d'athlé (environ 200metre) , une petite montée sur le gazon et un passage de 50 metres dans la gadoue (evidemment, j'ai failli m'etaler) , puis à nouveau de l'herbe (donc terrain instable ...tout ce que j'adore !!) et arrivée sur du plat légérement en descente.
Un vrai parcours de cross, un terrain de jeu ideal pour Lionel , notre Champion d'Alsace de cross..je lui pronostique , une belle perf sur ce parcours!
Je refais une deuxieme boucle avec les jeunes (pauline et regis) et je poursuit mon footing.
Bilan : 8.5 km - 45 mn

Sur le site, les noms des favoris dans toutes les catégories sont sur toutes les léves, ces jeunes, garçons et filles qui ont préparé ces Championnats pendant de longs mois.Ces noms qui reviennent souvent dans les magazines de Triathlon (vincent luis, charlotte morel etcc..).
Pourtant 24 plus tard  cette hierachie a bien mise à mal et que de nouveaux talents ont émergés sous les yeux des spectateurs médusés.

La course des Juniors a démarré dimanche à 16h15, après une longue journée d'attente à guetter les cieux et croiser les doigts pour que les averses annoncées, n'arrivent pas.
Peu avant le départ, pendant la phase d'echauffement, les chaussures de cap de Paul (des trucs ultra légers de nike, ont craqué sur le côté).Par chance, Yannick Bordeaux lui a preté les siennes.Nos juniors avaient pour consigne de ne pas partir comme des bombes, de ne pas se griller, surtout pour les juniors 1 qui decouvrnet un nouveau format de course ( 5 km - 19.6 km et 2.5 km).


Je cavale d'un bout à l'autre du circuit pour apercevoir les uns et les
autres, au bout d'un km, Lionel fait partie des hommes de tête (eh oui, ce terrain est pour lui) et va fait une superbe demonstration de son talent.A la fin du premier tour de 2500 metres, il est en tete, au coude avec un autre athlète, ni l'un ni l'autre ne font partie des favoris.Derriere, le paquet accuse déja plus de 20 secondes de retard.Les photographes des magazines de Tri mitraillent.C'est tellement innatendu !

Quant à Paul et Maxime, ils sont deja bien loin derrière.
2eme boucle l'ecart se creuse encore plus, Lionel se présentera 1er au parc à vélo avec 20secondes d'avance qui lui permettent de faire une transition sans précipitation.








Pour Paul , la partie est plus dure, il se prends 3 ou 4 mn dans la vue qu'il sera impossible de reprendre dans la partie vélo.
Je crois que je n'ai jamais vu Paul aussi mal courir, c'est dur à dire mais c'est la realité.
Pas entrainé du tout en course à pied, il a tout perdu, sa foulée, sa vitesse et tous ses defauts sont revenus au galop.

En changeant de catégorie cette année , en duathlon, Il a décidé d'axer sa saison 2008 sur le vélo et que le vélo.Il n'y a donc rien à esperer ni à regretter.C'est ce qu'on apelle faire une experience car les acquis se perdent vite !









Heureusement arrive la partie vélo, meme si il n'a plus rien a esperer, là au moins, il va se regaler et se faire plaisir.Le parcours (un peu bizarre) en boucle, lui permettra de croiser Lionel et le groupe de tête.
Au depart, dans un petit groupe, qui ne roule pas, Paul fera les 3/4 de sa course, seul à 37km/h.



Lionel qui pendant ce temps là et alors que le vélo n'est pas son domaine de specialité gére sa course  avec beaucoup d'intelligence, à l'abri  sans se mettre dans le rouge (ca roule quand  meme a plus de 38km/h) .Les conditions ne  sont pas ideales avec un petit vent lateral.
Et c'est reparti pour la dernière  transition, la derniere boucle de cap.Lionel se présente en 10eme position  au sortir du parc à vélo .Pour bon nombre la  partie vélo a été rude,  des crampes au mollet font souffrir plus d'un.
Paul a regagné quasi 20 place dans  la partie vélo, il en reperdra 15 dans la dernière course à pied.Un grand moment de solitude pour lui.Il n'avance plus.

Du côté de l'arrivée, on croise trés fort les doigts pour Lionel qui finira 4eme  à 10secondes du premier.
Du sacré niveau, je vous dis, les premiers ont bouclé le tout en 55 mn.
Pour nous ce n'est pas une révélation, mais certains ont découvert le talent de Lionel..il fera parler de lui dans les prochains temps.Il fallait le voir sollicité de toutes part dans l'aire d'arrivée, interviewé par la presse Tri, les clubs, la Fédé.





Quant à Paul, l'heure du bilan a sonné et il a fait son analyse tout seul :vu son niveau de préparation en course à pied, Il fait un trait cette année sur Betschdorf  et Wintzfelden et concernant Selestat où il est arrivé 2eme sur la version decouverte l'an passé, il m'a demandé il y a plusieurs jours dejà de le faire en duo avec lui sur la version "sprint" là où lui pourra se regaler sur les 40kms du parcours vélo.
Jusqu'aux dernières courses de l'automne se sera vélo, vélo, vélo.