5 kms de Reichshoffen

Publié le par Muriel

J'ai compatis avec nos amis des autres régions au moment où j'ai rentré le nom du vlllage dans mon Gps ..pass sure qu'il ya ait un 2eme "h" LOL.
En tout cas, c'est un bien charmant petit coin du côté de Niederbronn à 53kms de chez moi.Je suis arrivée sur place, hyper tôt et cela m'a laissé le temps de faire un premier tour de reperage à la marche.L'endroit est vraiment trés mignon, autour d'un plan d'eau avec un passage en foret ouh la mais ca grimpe un peu là ...
C'est une course que je n'ai jamais faite
Je cherche mon dossard et commence à m'echauffer, sans doute trop ..une bonne quarantaine de minutes, j'ai fait deux fois la boucle plus qq accélerations et suis bien en nage.
Le depart est donné dans une partie en pré et d'emblée il faut grimper , pas longtemps, comme j'ai bien reperé avant, j'essaie de gérer au mieux.Voila la premiere petite montée,j'ai une féminine en ligne de mire, elle craque dans la montée mais j'entends son souffle pas loin.
Je passe la 1ere boucle, les sensations sont trés bonnes et j'ai l'impression de courir plutot pas mal.J'ai juste chaud et trés trés soif.
Pas de ravitos pour le 5km ?

Voila à nouveau cette petite montée, je suis un peu essouflée, je fais des petits pas pour faire redescendre un peu les pulsations et c'est reparti, je relance bien et rattrapes qq messieurs.Aaucun moment, je ne regarde le chrono.Arrive l'indicateur dernier kilo, il me donne des ailes et j'accélére encore un peu.Pas assez de jus ni d'ailleurs d'interet à me taper un petit 200 avant l'arrivée.
Je passe la ligne d'arrivée et je regarde mon chrono...QUOI, mais c'est quoi ce temps de m*** ?? moi qui avait de si bonnes sensations et j'ai fait que 23'14.Ah la la, la grosse nullité.Pour bien m'achever , je croise à l'arrivée, une coureuse que je devance habituellement ..punaise, elle est arrivée avant moi.Ah la la !
Bon, faut juste pas que j'oublie que ni elles ni les autres n'ont pas de "traces" de marathons dans les pattes et ont sans doute aussi travaillé plus spécifiquement la vitesse.

Je croise, salue et félicite Pascal Schuler pour son titre de champion d'Alsace de Duathlon, il est accompagné d'un gars que je prends pour son frére tant ils se ressemblent.Ca va bientôt etre le départ du 10km.Et ya "le Yoyo " qui court,enfin, je le vois pas au départ.Qq part, je les envie pas les coureurs du 10km car eux vont devoir se taper 4 fois la boucle, 4 fois la petite montée.2eme tour, j'apercois, d'abord "le frere de Pascal Schuler", il est impressionnant d'abord au coude à coude avec Fabrice Westenhoffer.
puis qq minutes plus tard Yoyo, allure régulière, nickel
3eme tour, je decouvre que celui que je prends depuis le début pour le frere de Pascal est Dominique Duchêne, un duathlète de niveau international..mais quelle foulée, quelle puissance.D'une certaine façon, cela me fait penser à Lionel Geneve.Avec une petite accel, il s'est defait de son poursuivant qui est deja à 100 metres derriere.Le dernier tour verra se creuser un écart considérable.Il boucle le tout en 30'50! Chapeau.
Quant à notre ami Yoyo, il tourne à allure régulière et termine en 40'50 en explosant son chrono de 2007.Bravo Yoyo.
Les classements ne sont tjs pas affichés, j'attends encore un peu.Finalement avec mon chrono de m*** je termine 2eme V1F, qq part, l'honneur est sauf.
C'est une course que je recommande car le circuit est beau, maintenat que j'y ai un temps de référence, je la referais l'an prochain.
Si j'avais juste une remarque à formuler, avec la chaleur des gobelets d'eau auraient été les bienvenus pour le 5km.
LE PARCOURS