Tour du Piemont

Publié le par Muriel

c'est bien "décalquée" que je me suis levée ce matin aux aurores pour me rendre au Tour du Piemont qui comme son nom pourrait le laisser à penser ne se situe pas dans une belle province italienne, mais exactement du côté de GUebwiller.
Ce matin c'etait le CLM individuel, un truc de malade avec une pente à 18 % sur 4 km, meme les voitures peinent à suivre.
Après les 115 km d'hier à 44 km/h de moyenne , nos coureurs sont un peu ..;comment dire...fatigués et cette epreuve , il la redoute.A l'issue de l'étape d'hier , Paul s'est classé finalement 24eme /70 mais il va perdre des places au CLM.
14H30 départ pour une "baladounette" qui monte qui monte de BUHL vers MEYENHEIM, Husseren les CHateaux, Eguisheim, le parcours du Duathlon de Soultzmatt, le couvent St Marc et tout ca sous une pluie battante, d'ailleurs dans la forêt à un moment on aurait dit qu'il faisait nuit.Les temperatures ont chuté à 16°.
La course est sécurisée par une présence importante de motards, de gendarmes, de voitures suiveuses.C'est pas sur toutes les courses qu'il ya un tel déploiment de mesures et c'est appréciable pour les coureurs car dans les descentes ca file à 80 km/h (et sur route mouillée !)
Après le ravitaillement d'Eguisheim, nous suivons les coureurs en voiture , il ya deja du degat.Des "copeaux" comme disent les cyclistes.Je commence à compter les coureurs à la traine, 1,3,7,12,20 toujours pas de Paul c'est bon signe..28, le vla qui tire un groupe et un de ses co equipiers est là aussi.Il reste en gros 30 bornes mais comme dit Jean-MIchel, l'enfer commence maintenant.Ca grimpe, ca grimpe, Paul assure bien.Allez savoir pourquoi (sans doute l'instinct maternel), j'ai tjs peur d'une chute, de la defaillance..la route est trempée, ses boyaux sont super gonflés ..pourvu qu'il ne prenne pas trop de risque.Je respire un peu mieux quand je vois le panneau "arrivée : 10 km" .Il fait un petit demarrage à la "Cancelara" et file vers l'arrivée.Il a remonté pas mal de monde.Je dis chapeau, il a fait du beau boulot.A priori, il est arrivé moins de 5mn après le premier et sur un parcours tel que celui ci c'est pas mal.C'est Renaud Vincent de la Team Remy Meder qui s'impose devant Cedric Haas.Il est 17h30 et j'ai un petit mari qui doit rentrer bien vite à la maison car sa journée de boulot commence à 20h00.Jean, le coach des Juniors, les félicite sur la gestion de leur course et les progrès effectués.On verra le classement géneral plus tard .
En tout cas, moi ce week end m'a épuisée et dire que faut aller bosser demain !

A partir de la semaine prochaine, je vais mettre la pédale douce sur la cap et je vais tester le Nakamura
ps : ce n'est ni une variété de sushi, ni un couturier japonais à la mode, ni une danse australe pour repousser les mauvais esprits...c'est juste un vélo enfin c'est aussi le nom d'un footballeur  japonais, mais je prefere  quand meme le vélo lol