Marathon de Berlin 2008

Publié le par Muriel

LE VOYAGE
Nous avons  récupéré Ventralair samedi matin aux aurores et direction Offenburg pour prendre l'ICE de 7h33 .Nous avions réservé nos places et bien nous en a pris car le systemes n'est pas le meme que dans le TGV.Et pendant les 6heures de trajet nous avons assisté au défilé de voyageur cherchant une place libre.
Berlin est à 800 km environ de chez nous et il nous a fallu 6h00.Nous sommes arrivés à13h30, un petit coup de S Bahn (le RER allemand) et nous voila à l'hotel pour deposer les sacs rapidos et diection BERLIN VITAL (Marathon Expo).
Ventralair s'apprête à vivre son 1er marathon, c'est un peu comme un premier bébé :-) Alors que moi , j'ai la carte famille nombreuse puisque c'est le 5eme lol.
RETRAIT DES DOSSARDS
Cela se passait donc à BERLIN VITAL , bien à l'exterieur de Berlin.Le côté déroutant pour ceux qui ont connu Paris, c'est qu'il faut d'abord se balader entre les stands des exposants avant d'accéder à un 2eme hall pour le retrait des dossards.


Pour la plupart des français , il ya un bug et nous n'avons pas reçu le document de confirmation et avons du passer par le Help Desk, où sans soucis une confirmation a été re editée qui nous a permis de chercher les dossards.Avec Ventralair nous etions censée être dans le sas E (3h15 - 3h35) .On vérifie et zut, ils l'ont collé dans le H (celui qui part en tout dernier)
Donc passage à un petit guichet, négociation etc..en principe on ne peut sauter que d'un sas, mais j'explique que nous courrons ensemble et donne les dernieres perf de la miss.Resultat , elle atterira dans le F , juste derriere le mien
Ah oui j'oubliai entre temps nous allons vérifier que nos puces sont bien activées (ce sont nos puces perso)

Et pour repartir, rebalade dans les stands.
Ca c'est le côté un peu épuisant !
A la sortie du Berlin Vital, une navette nous améne au U Bahn jusqu'à Wilerdorf Strasse puis S Bahn jusqu'à Tiergarten.
Un bon buffet de pâtes, une bonne nuit de sommeil et reveil à 6h15 car j'ai donné rdv à 7H15 à Ventralair et Globule Rose (elles dorment à Charlottenburg).En fait nous etions tous éparpillés à des endroits différents de Berlin

DEPART POUR LE MARATHON
Notre hotel grouille de marathonien avec une communauté danoise trés repandue, mais aussi italien, espagnols etc..
Le départ se trouvent en gros à moins de 2km de l'hotel et nous y allons à pied (pour le fun et parce que je suis blonde nous ferons 300 metres dans la direction opposée, ah voila ce que c'est quand le départ et l'arrivée sont au meme endroit, en loccurence sur l'avenue 17 Juni) , chacune portant son petit sac portant le numéro de notre dossard et remis au moment du retrait des dossards.Il s'averera fort utile après la course.


La foule commence à grandir et même sans parler allemand ni sans connaitre vraiment les lieux, on poouvait pas vraiment se tromper.Un petit bisou à mes hommes car eux ne pourront aller plus loin et je ne les reverrai qu'au 5eme km




Encore un trés bon point pour les allemands : organisation impecccable des vestiaires , des petits chapiteaux par numéro de dossards .Nous y déposerons nos sacs avant de rentrer dans les sas.Enfin pas tout à fait puisque grâce aux nombreux espaces verts partout, les petits "vidangeages" ont été facilitées et en plus de cela, il ya enormement de toilettes partout, rien à voir avec Paris

Un bisou aussi aux copines et chacune intégre son sas, Ventralair et Globule Rose dans le F , moi dans le E.

Il est un peu plus de 8h15 , il reste 45 mn à attendre.Ca cause toute les langues du monde, tiens des Français, de Caen..ils ont voyagé 14 h pour venir à Berlin !




ET PENDANT CE TEMPS LA ...

Voici ce que nous n'avons pas vu : l'aeropage de journalistes autout de Haile Gebralassie

LA COURSE
Le départ est donné à 9h00 avec un magnifique lacher de ballon jaunes qui s'envolent comme des milliers de petites bulles.J'en connais certaines ;-) qui ont eu les larmes aux yeux.
Cela fait tellement longtemps que j'entends parler du parcours ultra plat , de l'ambiance de folie de Berlin ..
Je me suis fixée de partir à 5mn du km et je vais m'aider du Garmin pour m'y tenir.Effectivement de km en km on ne peut qu'etre séduit par le parcours, le public...c'est exactement comme on me l'a décrit .Ah oui, j'oublais quand meme , un petit mot sur les conditions météos : ideales , un beau soleil et des températures agreables.
Avant le 5eme, je vois devant moi un tee shirt bleu "Philou - les Furieux" ...nan, j'y crois pas !! trop fort.Philou s'inquiete de mon rythme.Là je suis à 4'50 mais je vais me recaler à 5mn .On passe le 5eme et ca y est j'aperçois mes hommes, ca fait toujours du bien :-) et ce n'est pas évident ni pour eux ni pour moi de s'apercevoir mutuellement.En principe ils seront au 21eme puis au 35eme.
Je maintiens mon rythme jusqu'au 25eme.Je m'arrete tous les 5kms au ravitos comme d'hab.Faut dire qu'à berlin, ce qui est déroutant mais en meme temps génial c'est qu'il ya de l'eau tous les 2.5km et un vrai ravitos tous les 5 km (eau, thé , boisson enérgétique, bananes, pommes).
Du côté des élites la course est bien lancée est sans surprise Haile est en tête, mais pas seul
Quand on arrive à 2h04 de course, je pense à celui qui est sans doute déja arrivé .Est ce qu'un autre record aura été battu ?
Au 21 eme km, je cherche mes hommes partout, à dtroite à gauche, il ya une telle foule, ils sont sans doute là mais peut etre ce sont ils mis à l'ecart et pendant 1 km je vais zyeuter à gauche , à droite mais je ne les verrais pas.Il ya tant de monde partout.
Je commence à me sentir bizarre au 25eme km, j'ai des boudronnment d'oreilles , la tete qui tourne, le vertige ..oh punaise, mais je pourrais m'évanouir !!!
J'ai un peu la nausée et je respire mal .Je profite du raviatillement pour m'arreter un peu, reprendre mes esprits et repartir, ca passe pas ..et cela sera ainsi jusqu'au 35eme km..je me suis arrétée tous les 2.5kms.Sur le moment, je n'etais pas super lucide pour comprendre ce qui m'arrivait : hypoglycémie ??? pas possible, abvec toutes les pâtes que j'ai avalé pendant 1 semaine , le malto, les gels ....le coeur ??? est ce que je serais en traind e faire un malaise cardiaque ...ben manquerait plus que cela !Je me sentais faible mais faible...à chaque ravito, j'attendais le suivant pour me décider à continuer ou non.Et tout d'un coup, je me suis sentie un peu mieux mais je me suis bien gardé de reprendre mon rythme initial, peur de me sentir à nouveau mal.Je pensais à Ventralair dont c'etait le 1er marathon.Comment est ce qu'elle se sentait elle ? Je pensais à mes hommes .Ils etaient au 35eme et je ne les ai pas vu.c'est vrai qu'il ya une ambiance de folie et du monde tout au long du parcours, rien à voir avec Paris !!!
Vers le 40eme, j'entends un "Muriel" derriere moi .Je me retourne et je vois un maillot orange , c'est Ventralair qui arrive, super ..on va finir ensemble, franchir la ligne d'arrivée ensemble c'est trop beau.
J'aime beaucoup les 2 derniers kms sur un marathon, je les trouve magique :-)
Et puis c'est l'arrivée , une grande allée et la porte de Brandeburg est en face de nous, c'est magnifique .Les spectateurs sont dans des gradins.On entend le dernier "Bip" de nos puces et ca y est , nous vla avec nos médailles autour du cou, on nous remet une "couverture".Tout est fait pour que nous reprenions notre calme.Les ravitaillements sont bien espacés.On repere le stand de Biere ..on reviendra après les douches.
Nous avons comparé la distance indiqué par nos Garmin respectifs et en m'etant efforce de suivre la ligne bleue , j'arrive à 42.870 km et Ventralair  à 42 .810 ...

cliquez sur le lien pour voir LE PARCOURS

L'APRES COURSE
Maintenant, il s'agit de récupérer nos affaires à la consigne et d'aller sous les douches ...car ca c'est génial, il snous ont installé des tentes/douches...le bonheur.On compare nos bobos, ampoules, ongles bleus.Au niveau de la démarhce ca va, on gère.Ah oui les chronos quand meme, ben la Miss termine en 3h35 et moi en 3h42.Un coup de fil à mes hommes mais eux avaient reçu mes temps par sms donc ils savaient deja tout. Nous retournons chercher des bières pour les supporters (bon vu que nous avions chacune 2 gobelets ...c'est vrai on a gouté)

Les efforts ca creuse et nous avons envie de salé ..là faut encore marcher 2km pourr retrouver mes hommes , on al'air chouette avec nos bieres lol.
Ils nous attendaient dans un Burger King à 200 metres de la station de S Bahn .Une bonne collation et nous voila deja à la gare

LE RETOUR





Toutes ces photos ont été prises par mes hommes ...supporter c'est un job super important !!

BYE BYE BERLIN et à l'année prochaine
Nous avons repris le train à 16h33 et sommes arrivés à22h30 à Offenburg , le temps d'arriver chez nous il etait 23 passés.
C'etait un super wwek end, dans une ville que nous connaissions déjà mais que nous trouvons magnifiques, mes hommes m'ont deja dit qu'ils aimeraient revenir mais cette fois rester un voire 2 jours de plus.

C'est un marathon que j'ai adoré, meme si dans le fond le parcours n'est pas si plat qu'on le dit..il ya quand meme plusieurs gentils faux plats.
Un marathon est une belle ecole d'humilité où le principal "adversaire "est soi même.
Chaque marathon est une nouvelle aventure, une nouvelle épreuve avec ses joies et ses peines.
Ce coup ci je n'ai pas fait le chrono que j'aurai voulu mais la beauté du parcours et le bonheur que j'ai éprouvé à partager cela avec mes proches m'a apporté bien plus.
Je reviendrai en 2009 et j'essaierai de faire mieux


C'est par le sms de Delphine que nous apprendrons dans le train que Haile à une nouvelle fois battu son record.
Merci à tous pour vos sms et vos encouragements.

Ce matin,je n'avais quasiment pas mal aux jambes, des petites contractures mais sans plus en revanche je me sentais vraiment trés fatiguée.
L''après midi, j'ai fait découvrir le Club du Parc à Ventralair : nous avons barboté qq longueurs dans la piscine + sauna et hammam et cela sera mon programme pour les jours à venir.