De retour de Vendée

Publié le par Muriel

Adieu l'air iodé, la pinéde, la plage et le sable ...maintenant faut défaire les valises, faire tourner les machines ..heureusement il me reste qq jours pour tout faire avant le rush de la rentrée :-)

En tout cas je peux dire que j'aurai profité de mes vacances pour faire de bien jolies seances :
 les footings + 5*2000  dans la pinede et le long du sentier côtier avec de beaux passages dans le sable qui font travailler les cuisses .
Je me suis pas facilitée la tache mais c'etait tellement chouette !
Le fractionné court ( 10*500) sur une piste cyclable qui borde la mer jusqu'aux Sables d'Olonne

Et dimanche j'ai remplacé la sortie longue par une course de 10.5 km à Notre Dame de Riez avec footing de 3.5 km et recup de 3.5 km.
En fait je suis vraiment allée à cette course dans l'optique de faire du rythme .J'avais regarder (on ne se refait pas hein) les chronos de l'an passé et vu que des choses etaient possibles.
Le matin de la course, mon Garmin 305 qui m'a accompagné fidélement pendant 2 ans sur toutes mes sorties et toutes mes courses, à décidé de rendre l'âme malgré mes vaines tentatives pour le reanimer sur tout le trajet.
Là j'ai pas le choix, je vais courir avec la marque de bronzage à la place de la montre ..mais sans montre quand meme.Ca me fait drôle mais voyant les choses du bon côté je me dis que de toute manière , il n'y a pas de stressà avoir : cette course c'est juste pour faire du rythme.
3 minutes plus tard, j'extirpe le bon vieux chrono que je temps à mon petit mari ...pour qu'il puisse me donner les écarts avec les filles qui seront devant .
Oui je sais : on nage en pleine contradiction .Le voila donc armé de l'appareil photo, du chien et du chrono autour du cou.
Le parcours fait 3 boucles de 3.5 kms, il pourra donc me voir passer 3 fois.
Je part m'echauffer sur la boucle pour faire connaissance avec le parcours : mi route , mi chemin de terre dans les marais avec pour principale difficulté, une interminable ligne droite en plein soleil.
On a beau etre en Vendée, là à 10h00 , ca cogne et il fait deja 27-28° et autour de moi ca râle un peu.
Je prends un départ rapide, devant histoire d'avoir un oeil tout de suite sur les filles qui vont me doubler ..Je sens d'ailleurs le souffle tout proche de l'une d'entre elle.J
e voudrais bien qu'elle passe ..mais non .. 300 metres apres la premiere boucle, j'entends le speaker qui annonce le passage de la 2eme féminine ..ce qui me permet de savoir où elle en est.
Un petit coucou à mon mari au passage qui pour blaguer me lance un "il y a une à 20 secondes devant toi"
A ce stade de la course, je me sens super bien.
J'ai pas de chrono donc je ne sais pas çà combien je suis au kilo .Je vois juste que l'ecart se maintient avec les gars qui sont devant.
Il ya juste cette intermibale ligne droite , ca cogne, il fait tres chaud mais le reste va
Et je boucle le 2eme tour, en entendant le speaker annoncé le passage de la 1ere feminine.Ca me fait vraiment bizarre qu'il s'agisse de moi :-)
Je ne sais pas du tout où se trouve les autres filles.
C'est parti pour le dernier tour , j'ai l'impression que mon allure reste la même. A 500 métres de l'arrivée, je me paie le luxe de me vautrer sur une souche...pas de bobos (juste un méga bleu) et je repart talonnée par un gars qui a reussi à revenir sur moi et on se lance dans un joli petit 200 comme je les aime :-)
Je termine cette course dans un état de fraicheur qui me surprends,..Je pense que le fait d'avoir eu le privilège d'etre devant m'a vraiment permis de gérer ma course différemment sans taper dedans.
L'anglaise et la Suisse , arriveront 3 mn après moi en ayant bien bataillées entre elles .J'ai discuté marathon avec la Suisse : elle a fait Génève (qu'elle déconseille) et Boston en 3h29 qu'elle a adoré.

J'adore ce genre de rencontre, toujours riche en echange, point de vue et partage.C'est aussi pour cela que j'aime tant la course à pied :-)

  article Ouest FRANCE

C'etait une experience interessante : courir sans sans se soucier du chrono, pouvoir finalement faire ce que je voulais de ma course , faire du rythme car c'etait l'obj premier et bien terminer la seance .Ca met en confiance pour la suite :-)


Voilà pour la partie sportive des vacances

Et le restant du temps, c'etait promenade , farniente, plage (mais meme pas trop en fait, car j'en ai vite marre de rester sans rien faire) , et le plein d'iode, de fruits de mers, d'huitres ...un vrai délice !


Ce matin, c'etait kiné pour soigner une petite contracture où j'ai croisé notre champion Driss El Himer qui part demain pour Berlin.
Le marathon c'est samedi matin à 11h45 et ce sera 4 boucles de 10 kms avec à suivre aussi Samir Baala.
Ca va être un magnifique  spectacle :-)
On a discuté "prépa" et quand moi je suis fière d'arriver à des semaines à 80 kms voire 100 au max, lui c'est 300 et ca fait depuis Juillet dernier qu'il se prépare.
On a aussi papoté New York (il ya été en 1997 et sans entrainement à l'époque avait couru en 2h33 et terminé 27eme !) , parcours, ambiance et je garde comme un trésor les conseils de ce grand champion à la coureuse que je suis qui va enchainer 2 marathons en 6 semaines (un pour le chrono, l'autre pour le fun ).