Cécile Moynot : un gabarit XS pour des courses XL

Publié le par Webelette

  Berlin 2009

La première fois que j’ai vu Cécile, c’était en 2009 ou 2010 dans un magazine de course à pied…elle y parlait de sa prochaine participation au Championnat de France de 100 kms à Chavagne ou elle était donnée ultra favorite. A l’époque, je préparais le même 100 kms et forcément je dévorais tout (article, blog forum) ce qui avait trait à cet univers de l’ultra qui me fascinait.

Si avec Michael Boch, l’Alsace avait déjà son petit prince du 100 km, avec Cécile Moynot qui réside à présent en Alsace, nous aurons peut-être notre prochaine reine de la discipline puisqu’elle s’apprête (comme Michael et ses 10 autres co-équipiers de l’équipe de France : 6 hommes – 6 femmes) à représenter la France aux prochains championnats d’Europe (le 27.04 à Belves) avec le 2eme meilleur temps d’engagement.

Contrairement à d’autres épreuves, le 100 kms reste une discipline très discrète  dont la médiatisation est inversement proportionnelle à la durée des efforts auxquels ces athlètes de haut niveau s’astreignent  .On les imagine tout de même, à l’image des quelques photos qui circulent sur le net, bichonnés par un staff technique et sportif, quotidiennement attentif à leur moindre paramètre.

La réalité est moins idyllique…


Dans une journée qui ne fait que 24 heures, Cécile doit jongler et repartir son énergie pour mener à bien  ses 3 vies

  • Maman allaitante d’un petit bonhomme de 2 ans , (à l’attention des mamans sportives , n’ayez plus peur de concilier allaitement et sport !)
  •   Travail à temps plein comme manipulatrice radio dans un hôpital (avec des horaires pas toujours réguliers)
  •   Athlète de haut niveau : 3 sélections en Equipe de France de 100 kms (2007.2008 et 2013) avec un record perso de 08h10 et 1 sélection en équipe de France Marathon (2009) avec un record perso de 02h40 .A l’aise sur toute les distances, sur route (17’12 sur 5 kms, 34’59 sur 10 et 1h18 sur semi) , sur piste et sur cross (19eme c’estsa meilleure place aux France) même si elle reconnait une grande prédilection pour les courses de longues distances qui lui permettent de mieux s’exprimer.

Elle a tout de même trouvé du temps pour répondre à mes questions (comme elle dit, je  prends le temps là où je peux ;-)

526244 3633251914000 1965828574 n

 

Webelette : Un 100 kms cela équivaut à courir 2 marathons est-ce que cela veut dire que c’est 2 fois et demi plus dur, plus long à préparer et à récupérer qu’un marathon ?

C.M : Sincèrement, préparer un 100 km de bon niveau c’est quasi autant de km que préparer un marathon de bon niveau, la forme est un peu différente c’est tout. Plus long : non , si tu es déjà un coureur habitué à courir régulièrement. La récup est comme pour un marathon, si tu es bien préparé et que ta course s’est bien passée, tu peux vite recourir (même si c’est déconseillé), et si tu es mal préparé ou que tu as eu des soucis pendant la course tu auras plus de mal à récupérer…

Un exemple, pour Theillay en 2012 j’étais au top, ma course s’est difficilement passée en raison de gros soucis gastriques mais je gagne et 2 jours après je pouvais recourir…

A l’inverse en 2010 à Chavagnes alors que je partais pour gagner et faire un chrono de fou, j’ai pris froid dès le départ  et je me re blesse suite à une banale erreur d’habillage, je souffre  sur la course et je fais 4ème avec un chrono de m**** , j’ai souffert plus d’une semaine après.

 

Juste pour qu’on puisse se rendre compte, quelle est la durée de ta séance la + longue pendant cette préparation ?

CM : Comme, je suis obligée de jongler entre mon travail et mon fiston, j’ai fait des sorties de 3h maximum mais j’ai enchaîné les sorties de 3h pour travailler dans la fatigue. Par exemple :  j’ai fait une semaine à 165 km mais sur 5 jours avec 3 sorties de 3h sur le même parcours avec le cardio. Cela  a permis d’évaluer la fatigue éventuelle avec une étude de la fréquence cardiaque, l’allure, ma foulée, etc… La semaine précédente j’avais fait 8 jours de suite avec 186 km et 2 sorties de suite en fin de bloc de 3h,.

Il y a beaucoup d’indicateurs pour voir comment tu es réellement. La fréquence cardiaque corrélée à une allure de travail, au repos et en sortie, est un véritable indicateur.

J’avais auparavant fait des sorties de 4h et 50 km, mais quand tu fais 3h, 3 jours de suite plutôt qu’une fois 4h c’est bien plus parlant ;-).


En parlant de prépa, la tienne dure combien de semaines ?

Pour le coup, il m’est difficile de te répondre précisément car j’englobe cette prépa dans mon année de compétition et en l’occurrence cette année, nous avons démarré avec la saison des cross.


Dans ces périodes de grosse charge de travail, dois-tu t’astreindre à une alimentation particulière (compléments alimentaires)

Je mange normalement, de tout, sainement, et diversifié .

On va dire que je suis particulièrement vigilante la semaine précédant un 100 km et plus encore 2-3 jours avant la  compète, je supprime  les graisses superflues, les fibres irritantes .Pour ce qui est des compléments, je prends des vitamine C, vitamine D, des probiotiques, un complexe fer et plantes, des Omega 3 et 6, du germe de blé et de la lecithyne de soja,.  


Puisque nous sommes au rayon alimentation, restons-y :   Quel est ton ravito perso pendant tes 100 bornes ? Plutôt sucré ou plutôt salé ?

Alors moi c’est en gros les 50 premiers kms : pâtes de fruits et hydrixir antioxydant, puis sur les 50 suivants, une alternance avec une boisson salé, l’hydrixir ci-dessus et gel à la place des pâtes de fruits, puis du coca dégazé en fin de course en général avec ma boisson salée, j’avoue la fin est délicate…

Faut prendre ce qui arrive encore à passer !


Quels sont tes meilleurs souvenirs de course à pied

Ma victoire au 100 km de Chavagnes en 2008 sous la canicule et avec très peu d’entraînement (je sortais d’une vilaine mononucléose avec hépatite virale associée à un parvovirus B19 ..la totale)

Ma victoire au scratch général au 50 km du Morvan en 2012 (on précise que le premier homme termine à 12 mn de Cécile !)

Ma victoire aux 100 km de Theillay en 2012 où j’ai eu tant de soucis gastriques que je n’aurais jamais dû terminer !  228444 4512365411288 1158193848 n


Quel est ton pire souvenir de course à pied ?

 Le 100 km de Chavagnes en 2010 où j’étais en forme olympique et où sur une erreur d’habillage au départ (j’ai eu froid, très froid) je me suis re blessée (vieille blessure au genou) et où je fais une course à l’agonie en pleurant tout le long du dernier 1/3 de la course, de souffrance…
 


Petite indiscrétion : Est-ce que  à ton niveau, on a aussi  du mal à monter, descendre les marches après un tel effort ?

Oh oui ! Quelque soit le  niveau les marches ou s’asseoir (surtout se relever) est méga délicat !! Bon, en cas de réussite c’est plus facile qu’en cas d’échec, mais à tout niveau c’est pareil…On est tous fait pareil !


Quelles sont selon toi les qualités (et les défauts) d’un centbornard

Je pense qu’il faut être un peu taré pour faire des 100 bornes-

Il faut savoir être patient ,prudent , humble , à l'écoute de ses sensations et de ses souffrances.

Il faut avoir un mental parfaitement préparé et  être prêt à  souffrir de façon indicible par moment.

Il faut être déterminé plus que la normale et savoir repousser ses limites et surtout en avoir envie plus que tout et être passionné.


Maintenant qu’on sait que préparer un 100 km c’est pas réellement plus dur que préparer un marathon, que à haut niveau aussi on a très mal aux cuisses après .. Finalement y a plus qu’à alors !!!   

Qu’est-ce que tu aurais envie de dire à quelqu’un qui voudrait courir un premier 100 kms?

De ne surtout pas hésiter s'il en a envie .

Il faut se dire que tout est possible, y croire toujours et aller au bout de soi, de ses envies, de ses croyances.

D'y aller doucement et de ne pas avoir peur de la distance qui peut en bloquer plus d'un.

Courir un 100 kms est une aventure extrême qui vaut le coup d'être vécue, qui nous apprend et nous apporte énormément sur nous et sur tout.

C’est un monde sans limites, à part celles que nous nous mettons…

 

Préparer et courir 100 kms ça mérite bien 100   bouton like (au moins) non