Courses de la Wantzenau : Carton plein !!!!

Publié le par Webelette

Pour moi aujourd’hui c’était du pur bonheur : une course sans pression, sans objectif juste celui d’écouter les conseils du coach sur la gestion de ce semi. (même si je l’avoue quand il m’a dit tu pars à allure marathon, je me suis dit que j’allais me faire ch** , que cela allait être dur, voire impossible me connaissant).Du pur bonheur donc et j’aurai aimé avoir le don d’ubiquité me permettant d’assister en tant que spectateur au 5 et au semi, tant il y avait du beau monde et tant les courses promettaient d’être belle.Heureusement, je pouvais compter sur les yeux de mon cher et tendre pour prendre toutes les photos possibles et vivre tout ceci en différé 

Belle journée sur le plan de la météo, du soleil, des températures au départ un peu frisquette mais je ne m'inquiete pas, j'aurai vite très chaud.Echauffement avec Tic qui prendra le départ du 5kms, 15 mn après le départ du semi. L’occasion pour nous de porter pour la 1ere fois, les maillots et shorts Jog’R le Team –«  saison 2 »   (C’est Nike qui nous équipe cette année et les 1eres impressions sont très positives, j’aime le textile aspect « peau de pêche »)

 

Départ du semi est donné à 10h30 ,nous sommes 1000 courageux à nous élancer sous un soleil radieux .Thierry Hartmann qui a récemment eu les honneurs du magazine « Courir en Alsace » arrive à ma hauteur dès le 1er kilo et nous ferons tout le semi côte à côte .

2011 0125-copie-1

Je jette de temps en temps un œil à mon nouveau joujou (Garmin 310 xt) reglé sur « temps moyen au kilo » qui finalement est la seule donnée qui m’importe. « Alles ist in ordnung », l’allure a progressivement remonté et nous remontons dans la foulée pas mal de coureurs. J’oscille entre 4’28 et 4’32 au kilo, un vrai métronome. Je me surprends moi-même par ma régularité mais surtout par une impression de « facilité ».J’ai à la fois envie de « lâcher les chevaux » et la peur que cette sensation euphorisante ne soit que passagère et que vienne ensuite le coup de bambou (habituellement cela se passe vers le 17eme...).

 

Arrive le 18eme et …rien, pas de coup de bambou: je suis super à l’aise. Ca me fait plaisir d’apercevoir et d’entendre les encouragements de Tic et du Gamin et nous poursuivons notre route Thierry et moi. Je regarde le chrono, nous sommes tjs sur les mêmes bases. Là je sais qu’il me reste l’équivalent d’un tour au Coucou (nos fameux Tours de Coucou !) et qu’il m’en reste sous la chaussure et comme j’ adore les arrivées dans le stade, allez je me lache sur les derniers hectométres. 


A peine arrivée,le truc qui m’intéresse ce sont les résultats des copains. Qui gagne sur 5 ? sur semi ? chez les filles ? chez les hommes ?

On me dit que Mounir et Pierre sont arrivés main dans la main en 15’092011-0206.JPG

  Boy-Boy : 16’01 (7eme)

2011-0235.JPG

Xavier en 16’35 .

Chez les filles Clarisse termine 1ere en  18’21  2011-0261.JPG

et Tic 3eme en 18’45  

2011-0277.JPG

Le Gamin se paie un nouveau record en 18’12 (et au vu des seances qu'il nous fait ces derniers temps Mister Brice El Himmer est capable de bien mieux encore !!!) 2011-0256.JPG

Sur le semi : Max termine 2eme au scratch en 1h’10 derrière Samir (1h’08) C'est une superbe référence que d'avoir un champion de France de marathon devant soi

2011-0306.JPG

Un grand bravo à toutes et tous, quel que soit le chrono, le classement, vous avez franchi la ligne d’arrivée 


Quant à mon propre résultat : Je me suis levée ce matin super zen comme je l’écrivais plus haut, sans aucun objectif de chrono en tête., juste de faire la seance prescrite par le coach.Je termine en 1h35, satisfaite de la nouvelle marque sur la distance mais trés honnetement bien plus encore heureuse par mes sensations tout au long de la course.

Je ne sais que trop bien que les longues distances sont là pour nous apprendre l’humilité et que je n'ai qu'un seul adversaire : moi-même 

Il m’est déjà arrivé de faire un beau semi et de foirer mon marathon, à l’inverse de courir comme un sac sur semi et de faire un chrono sur marathon…je ne perds pas de vue qu’il reste 3 semaines avant le D-Day …et que c’est là qu’il faudra être bien.


Le mot de la fin parce qu’il le vaut bien : un Joyeux Anniversaire à un jeune homme qui a fété ses 56 ans aujourd’hui et qui nous vient de Morsbronn : l’ami Seppele 

 

ps : j'en profite aussi pour faire un petit coucou au visiteur de l'Université de Groningen qui passe souvent par ici ;-)