La Fest'Ibal

Publié le par Webelette

 

Organisée pour la 2NDE Année par l’Ibal, La Fest’Ibal offrait cette année la possibilité de courir sur 2 distances : un 6 km ou un 13 km.

Pour l’occasion le célèbre damier vert et blanc cher au cœur de l’iBal  était de sortie , sur le flechage , les maillots des Gentils Organisateurs ..partout..partout.

J’etais venue voir la course l’an dernier et ca m’avait donné envie d’y participer,  je me suis donc inscrite au 13 kms avec l’engagement raisonnable pris avec moi-même ne pas chercher à faire la course avec qui que ce soit, de ne m’occuper ni du classement ni du chrono (si, si c’est vrai !)

L’enchainement de grosses séances pour la préparation marathon commence à peser son petit poids et l’objectif du jour sera juste d’ajouter des bornes au compteur hebdomadaire  et de travailler l’allure marathon (accessoirement aussi de faire qq côtes tant qu'à faire lol)


Parking, retrait des dossards : nickel, nous avons reçu un joli petit bandana et un bon pour retirer une photo après la course.

Le 6 km part à 17h00, je vais les devancer un peu et aller m’échauffer sur le parcours..500 metres de bitumes et des chemins agricoles, de l’herbe, des chemins de terre …bon ben c’est pas le support qui me convient le mieux, je ne suis pas très douée sur ce type de terrain mais le gros gros avantage que j’y vois c’est que je ne serais pas tentée de faire des folies.

Ca y est la file indienne des coureurs du 6 km arrive vers moi, je me pousse dans le bas côté : Edith et Catherine sont l'une derriere l’autre, un peu plus loin Luigi a l’air à son aise. A l’arrivée du 6 kms, Catherine me mets quand meme un peu le doute : attention au chemins agricoles, aux cailloux etc…Quand il s’agit de se casser la figure, je suis toujours sur le podium.Je vais donc redoubler de prudence.

Sur le parcours et c’est assez rigolo 2 challenges sont prévus : le sprint et le meilleur grimpeur (un petit de coup d'oeil rapide dans le peloton, pas de Lance au départ... .).

Le sprint est juste après le départ avant d’emprunter les chemins cabossés quant au  prix du meilleur grimpeur ou GPM (grand prix de la montagne) , je verrais cela plus tard.


L’équipe du RAME est en force, ils doivent etre une bonne trentaine sur la ligne de départ.Côté masculin , les hommes à suivre seront d’après moi : Arnaud , Benjamin et Hugo et côté féminin : Claire-Hélène, Marie Christine et Nadia.


18h00 : les fauves sont lâchés et comme j’avais décidé de le faire, je ne me laisse pas entrainer par l’allure de la meute, je reste à celle que je me suis fixée. A un moment, nous nous retrouvons un court instant sur un bout de piste cyclable et les jambes ont envie d’accélérer. Puis, un petit moment de frayeur quand un coureur et son chien me doublent et chutent devant moi. Il s’excuse et se met de côté pour s’assurer que son chien n’est pas blessé.


Nous venons de dépasser la mi course et les premiers nous croisent : Arnaud suivi de 2 Juniors : Benjamin et Hugo …ca va vite mais ils ont l'air facile .Moi aussi je suis à l’aise enfin c’est que je me dis quand j’entends derriere moi les coureurs qui soufflent très fort.

Partie comme je suis, je pourrais faire des bornes et des bornes.

Ahhhh changement de rythme , on arrive dans un sous-bois avec du marquage jaune au sol ….le vla le fameux Grand Prix de la Montagne , une montée bien raide et une descente qui me fait penser à la descente terrifiante du cross de Bitche …ça sent la gamelle, cette affaire là …(là ok j’ai triché et je ne suis plus du tout à l’allure marathon…).

On arrive bientôt, il reste 3 petits kms de passage dans l’herbe, les cailloux…assez technique pour moi.

484125_351836221559659_254587052_n.jpg

 

Je suis contente de retrouver la terre ferme, ça me réussi quand meme mieux 

En tout cas une chose est certaine, j'ai pas tapé dedans (j’entends déjà le coach me demander si j’ai fait un footing …) et du coup je peux enchainer avec la sortie longue de dimanche.


Pour terminer la seance, j’avais prévu de recuperer encore sur 5 kms …mais finalement je me suis laissée happer par les bavardages d’après course avec Christian,Gégé, Marie Jeanne (une légende de la course à pied en Lorraine), Jean-François qui prépare son 1er marathon (Strasbourg)

Marcel vient à ma rencontre et me dit que je suis 3eme V2 « Non Marcel, V2 je sais que je suis à mi-vie mais j'ai encore qq mois devant moi avant d'aller taquiner ma future catégorie ».C’est un passionné Marcel, on a discuté parcours, mesurage et il m’a expliqué comment lui il procède pour mesurer officiellement un parcours, c’était super interessant car non il ne suffit pas de prendre un Garmin et hop de faire le tour du parcours, c’est bcp bcp plus compliqué que cela et surtout ultra précis !


Chaque coureur ayant reçu en même temps que son dossard, un bon pour retirer une photos prise par Alex Schauer, il y a un long serpentin qui patiente et papote pendant que la remise des prix a lieu.

Marie Christine est 1ere V1 et profitera du micro tendu par Philippe Oumedjkane pour annoncer un scoop : il y aura le 20/07/2013 une nouvelle course à Obernai. Ce ne sera plus la Nocturne du Hans mais une nouvelle épreuve …à noter qq part dans nos agendas !

En ma qualité de 3eme V1, je repars avec un sympathique lot de produits Weleda dont la célebrissime Huile Arnica chére au sportif !


Grand coup de chapeau et un grand merci à l’Ibal qui s’est mis en 4 pour organiser cette course nature et atteindre eux aussi leur objectif  « On ne vous promet pas la plus belle course du monde, ni le beau temps, mais tout simplement une passion partagée pour que DAME NATURE ET MR TOUT LE MONDE puissent se sentir bien un instant.. »


Une chose est certaine, c’est une course qui permet de se remettre dans le bain , avant les grands rdv de l’automne.


ps :

Une grosse pensée à 4 guerriers partis faire les 24 h du Mans en vélo l'épreuve a démarré hier à 15h00 et se termine aujourd'hui à 15h00 : John, Eric et leur 2 équipiers sont chiro-powered et la nuit leur a visiblement  reussi et permis de regagner du terrain !!!