M*** mon brushing !!!

Publié le par Webelette

 

Forcement aller courir avec un vent de force 12 (ou a décapiter un bœuf cocher le choix qui vous convient) ca provoque des dégâts collatéraux !!!


Bien renseignés par ceux qui ont emprunté la piste un peu plus tôt  et à en croire certain (sans s) qui justifie ses chronos sur 2000, on se prendrait le vent de face sur les 400 mètres ..Damned c’est qu’en plus il nous viserait le bougre ...

Entendant cela le coach lance « dis moi, tu t'es gourré, c’est un chrono de 2400 m , pas de 2000 »

On rigole, on rigole mais c’est à nous d’entrer en piste sur la 1ere séance de l’année 

Bien motivée car je vais courir avec le rugbyman du groupe, je me dis que je vais avoir de quoi m’abriter du vent, sauf que tout d’un coup le rugbyman disparait de l’écran radar...

bon ben va falloir que je continue seule!

Le vent souffle à travers mes cheveux : il faisait tellement doux que j’ai renoncé à l’option « bonnet »

Là, j'imagine précisément la tête que j'ai et pourtant j'ai les cheveux courts...

opvbqufz

Et pendant les 4 mn de recup , mes pensées s’envolent elles aussi au gré d’une suites de mots (un jeu un peu débile j’en conviens où un mot en apelle un autre etc..)  vent => cheveux=>brushing => moumoute


Et là méga flash-back : il me revient en tête une anecdote professionnelle absolument véridique. Alors jeune commerciale , je rencontrais le patron d’une boite. Rdv important que j’avais eu du mal à décrocher , tout en conversant, (j'avais deja du mal à me concentrer car il avait une sorte de tic du langage et je ne pouvais m'empecher de compter le nombre de fois où il répéetait toujours ce meme mot) je remarque un truc intriguant au visage du monsieur  .

spector-ne-porte-pas-de-postiche.jpg

A un moment de la conversation, il se baisse pour chercher un document et vous devinerez jamais ............. je vous promet que j’avais en face de moi, un monsieur dont la moumoute avait glissé. Lui bien sur pousuivait la conversation (passée monologue) sans se douter de rien et je sentais le fou rire monter...monter...

Je contractais mes abdos de toutes mes forces, je me pinçais les lèvres, j’évitais de le regarder mais rien n’y a fait. J’ai explosé sans pouvoir m’arrêter de rire et après 4-5 « excusez-moi », nous avons du interrompre notre échange, j’ai pris congé et bien sûr je ne l’ai jamais recontacté


Mais bref, revenons donc à notre séance qui décoiffe dans tous les sens du terme. Il restait un dernier 1000 à effectuer et La Gazelle et moi avons embrayé dans la foulée "des bolides" . Sur 200 malgré le virage « prise au vent »  je me suis sentie les compétences pour essayer d’accrocher mais les bolides ont passé la 4eme puis la 5eme .Au final je ne sais pas en combien ils terminent mais en ce qui me concerne cela m’a bien boosté d’autant que j’avais la Gazelle aux fesses.


Voilà donc inaugurée 2012 et pour conjurer les prédictions du calendrierimages.jpg , nous nous sommes alignés sur 2000 – 2000 – 1000 et ça même si les éléments se déchainent, Nostradamus ne l’avait pas prévu…