Marathon de Toulouse 2013

Publié le par Webelette

DSC04067.JPG

Me voici de rentrée de la jolie ville rose où j'ai courru mes 42.195 kms qui pourraient se résumer en 3 Pas :

  • Pas de chrono,
  • Pas de podium,
  • Pas de regret,

    DSC04124.JPG

Pas de chrono : pas la peine de me consoler en me disant que 3H37 c'est un temps honorable, pire encore que c'est une perf ....non, non, vous n'y êtes pas du tout ! Quand on est capable de faire 03h15, se prendre 22 minutes  ce n'est rien de tout cela, je vous assure .

Pas de podium : le changement de catégorie de cette année ne m'a pour l'instant pas reéllement porté chance, je pourrais meme dire qu'avec tout ce qui m'est arrivé , 2013 est une "annus horribilis" pour moi (j'ai vérifié l'orthographe ;-)

Sur le papier, c'est vrai qu'une place eut été envisageable, mais ca... c'est sur le papier...

Pas de regret : il y a 4 semaines, je n'etais meme pas sure de pouvoir prendre le départ alors  courir , souffrir , finir a été une belle  satisfaction personnelle.  DSC04047-copie-1.JPG

Samedi matin : retrait des dossards et j'ai eu la surprise de me trouver nez à nez avec Christophe Lemaitre avec qui j'ai echangé quelques mots et un petit bisou et puis balade dans le village expo place du Capitole ou j'ai papoté avec les organisateurs des marathons de Nantes, Albi, Sauternes et les Gendarmes et Voleurs de Temps,  vraiment trés sympa.

DSC04059.JPGDSC04061-copie-1.JPG

 

Samedi am : sieste et préparation de la tenue de combat qui a viré au "samouraï tour" (une expression interne aux membres de ma famille , car quasi à chaque voyage touristique , on se retrouve à un moment ou un autre ..dans des situations pas possibles à mon initiative)

 

LE SAMOURAI TOUR

A 18h00, je prépare mes affaires , epingle mes dossards (le numéro sur l'avant, la catégorie sur l'arriere du maillot) et horreur, je m'aperçois qu'il me me manque mes compressport roses ...pas possible, je retourne tout mon sac ..punaise avec tous les trucs roses dans mon sac (des gants parfaitement inutiles par exemple) ..j'étais persuadée de les avoir glissé dans le sac .

M***, m*** et m*** avec mes netwons, ces manchons sont un peu mes "gris-gris", impossible de courir sans ..

Coup de fil à un premier magasin de running qui me confirme qu'ils ont bien des manchons compressports .

Le temps d'arriver , il est 18h30..sauf que la marque en question n'est pas distribuée et qu'on cherche absolument à me faire la vente de Bv Sport ou de Skin .J'ai rien contre le produit, mais je ne l'ai jamais testé et ce n'est pas le jour J que je vais jouer au cobaye.

Pour enfoncer le clou on me dit que toute manière, il n'y a pas d'autre magasin au centre-ville.J'apprécie moyennement qu'on veuille me forcer la main de la sorte

Tant pis, je m'en passerai, merci et au revoir.

M***, m*** et rem***

 

Vite un appel à mon ami google qui lui me trouve Running Conseil à 1.5 kms de l'endroit où je me trouve, il est 18h45, c'est un peu la panique....mais la dame (Nicole) que j'ai eu en ligne, me dit qu'elle a des compressport, cette fois je lui fais bien répéter, je lui explique que je ne suis pas du coin et que je ne sais pas à pied dans combien de temps je serais chez elle.

Malgré l'heure qui tournait , elle a attendu et a pris le temps de vérifier les mesures pour etre sure que je repartirais avec la bonne taille (mais en blanc) Merci Nicole

 

Bref je ne veux meme pas compter le nombre de kms que nous avons parcouru en marche accélérée (le truc effectivement hyper conseillé avant un marathon ) mais une chose est sure  à Toulouse comme dans n'importe quelle autre ville, il y a des vendeurs à "l'arrache" et des gens sérieux et compétents...

 

DSC04089-copie-1.JPG

 

Dimanche matin : départ de l'hotel vers 07h30(08h30) avec le changement d'heure), dans mon sac je rajoute lunettes de soleil et casquette blanche, je ne sais pas si j'opterai pour l'un ou l'autre.

température affichée : 19 degrés

Petit trajet en métro et nous voila à 08h00 sur le départ.

Le site est déja noir de monde, 6500 coureurs sont annoncés (marathons + relais).

je part m'echauffer 20 minutes , je rentre dans le sas ruisselante de sueur ..hmm c'est pas bon signe si deja là je creve de chaud.

 

Toute manière je serais bien vite fixée sur la conduite et l'allure à tenir, mais une chose est certaine : la casquette me sera trés utile. 

Notre départ est donné 5 mn aprés celui des athlètes handisport

DSC04116.JPG

  et ca part super vite, en 1 minute, je me prends un raz de marée de coureur.

DSC04142.JPG

Dés le 10 eme kilo, je sais que ca va etre trés trés dur, car il fait beaucoup trop chaud pour moi. 

La chaleur couplée à l'allure me fait monter le rythme cardiaque alors il y a pas 15 000 solutions, faut que "je refroidisse  le moteur" : en buvant, en me versant le reste du gobelet d'eau sur la téte ou en mouillant la casquette et surtout en revoyant considérablement l'allure à la baisse.

Le parcours est sympa, mais il fait de plus en plus chaud, on commence a voir pas mal de coureurs à l'arrêt ou qui marchent

 

L'organisateur avait prevenu qu'il y aurait 4 tapis de mesurage à des endroits précis + d'autres placés à des endroits aleatoires (pour eviter la triche) et là un coureur qui a loupé un de ces 1/2 tapis fait marche arriere pour faire biper sa puce ! 

 

Aprés le semi, je me dis qu'il va falloir etre raisonnable et ne plus se contenter de prendre le ravito à la volée, mais m'arreter qq instants car à ce stade, les secondes ou minutes envolées sont plus que réparateurs.

Il ya un homme à terre , c'est un des meneurs d'allure qui a fait un malaise, les secouristes s'occupent de lui...j'espère que cela n'aura pas été trop grave !

 

Et à nouveau beaucoup de naufragés du bitume completement cuits.

 

Cela fait belle lurette que j'ai oublié le chrono, il ne sera pas bon et ce ne sera pas un moment de gloire que de l'annoncer au coach tout à l'heure 

Il faut vraiment trés chaud , je souffre , je commence à ressentir comme des crampes et pourtant je me suis bien hydratée.

Je pourrais bien sur m'arreter là tout de suite et eviter de faire graver cette epreuve dans le marbre de ma fiche FFA.

 

J'ai repensé au courage de Cécile pendant son 100 kms de Belves qui avait été si dur, je revois les images des marathoniennes au dernier Mondiaux de Marathon ecrasées par la chaleur, je pense à ma famille , à mes amis et à toutes celles et ceux qui m'ont encouragé, au coach qui m'a préparé au mieux ..non je ne suis pas une chochotte et il n'y a aucune raison d'abandonner.

Je suis au 35 eme kms, mes proches doivent etre en train d'estimer où j'en suis..alors chaque pas en avant me rapprochera de l'arrivée.

 

Bon sang qu'ils me paraissent long ces 42 kms ..contrairement à ceux de Nice (2011)ou Strasbourg malgré le vent à décapiter un boeuf (2012) !

La longue avenue Alsace Lorraine à l'ombre fait du bien , il y a des musiciens partout

DSC04173.JPG

et puis cette nana au bord de la route qui m'a bien fait sourire car elle brandissait un immense carton marqué de l'inscription "chuck norris never ran a marathon !!!"

Ben yes, voila enfin une occasion d'etre plus costaud que Chuck Norris

 

En face voila une arche, celle qui annonce le dernier km et encore des coureurs à l'arret, en les encourageant, on s'encourage soi même "allez les gars, on ne vas pas baisser les bras maintenant !!!".

C'est terrible de voir ces defaillances à 1000 métres de l'arrivée, moi je converti ces 1000 métres en tour de stade : plus que 2.5 tours

la foule est de plus en plus compacte, voila  l'arche d'arrivée juste aprés un virage.

Enfin la délivrance !!!

Je suis vidée,rincée, j'ai tout donné

DSC04185-copie-1.JPG

Je récupère ma  médaille, les bénévoles sont au petit soin , ils ont fait tout au long du parcours un travail formidable .

Ces 42.195 kms ont été particulièrement éprouvants et j'ai besoin de m'allonger qq instants les pattes en l'air le temps de retrouver mes esprits.

 

DSC04212.JPG

Certes, j'ai abordé ce marathon en n'étant pas vraiment au top mais je ne regrette absolument rien car le parcours et l'ambiance valent le détour et je suis contente d'avoir pu y prendre part.

 

Cette 12eme medaille me rapellera que:

  • 1381820 10202456015061592 714626006 n
  • je ne suis qu'un être humain avec ses moments de force et ceux de faiblesses
  • rien n'est jamais acquis, mais que rien n'est jamais perdu non plus.
  • Qu'il faut toujours croire en soi : nous avons tous des trésors de ressources enfouis en nous
  • tant que l'envie est là, tant que le physique et le mental sont opérationnels...il ne faut pas renoncer.
  • il faudra recontroler mon sac 15 fois (en general je me contente de 2-3 check complet)
  • oui ca fait bizarre de passer de 03h15 à 03h37
  • la meilleure défense c'est l'attaque : les prochains sont déja programmés (Paris et Metz)

DSC04224.JPG

 

Merci à mes accompagnateurs qui m'ont supporté (dans tous les sens du terme) pendant le we et à qui je dois ces photos.

 

Un immense bravo à

  • Olivia qui aprés une super prépa bien entourée et une gestion de course parfaite, s'adjuge la médaille de bronze en V1 en 02h57'56.
  • tous les marathoniens qui ont été au bout d'eux meme ici et là.