Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

2 courses sinon rien ;-)

Publié le par Webelette

  • 2 Courses avec une récup de 15 heures entre,
  • 2 distances différentes,
  • 2 organisations sympa

A ce rythme là , je pourrais bientôt rédiger le "go and muriel" de la course à pied ;-)

La gourmandise est mon péché mignon.

Mais comment résister à ce petit 5 km à Soultz sous Foret que j'ai fait tant de fois et par tous les temps (surtout le cagnard) alors que les températures s’annonçaient si clémentes ?

Le coach n'a t'il pas dit "il faut retravailler la vitesse" ?

Au stade, actuellement tout le monde à les pointes affutées sur les echeances pistes ...alors moi qui ne peut pas rivaliser dans cette catégorie.. faut bien que je m'amuse un peu en attendant mon écheance à moi et quoi de plus rigolo que de mettre, un dossard et d'aller zoner sur nos petites courses locales.

Soultz sous Foret - 14/06/2014 - 17h45 température : 22 °

Mais avant d'y aller, vite un petit crochet à Molsheim pour aller récuperer l'autre dossard, ce sera tjs cela de fait demain.

Le bûcher de la St Jean est installé et sera allumé aprés la course . Marcel, Marilou et Diane sont aux commandes et j'ai le temps d'aller voir le matériel impressionnant qu'ils mettent en place pour chaque course : 4 ordis, des cables partout, une imprimante, une caméra qui filme toutes les arrivées avec les temps de passage . Performance67, c'est du sérieux et d'ailleurs hier j'ai pensé à une nouvelle série d'articles justement sur tout ce back-office et ces "gens" de l'ombre que les coureurs voient à peine et sans lesquels nous ne serions pas grand chose.

Maitres es Chrono, Organisateurs de petites, moyennes ou grandes courses, photographes, speaker, bénévoles si vous avez envie de répondre à mes questions indiscrétes , faites moi signe par mail :  webelette[at]gamail.com.

En guise d'ehauffement et pour me rafraichir la mémoire, je me ferais une petite boucle en entrée , histoire de bien bien rapeller à mes gambettes l'endroit où elles vont souffrir, puis pouvoir se détendre un peu.

Top départ , suis doublée par une "poupette" , que je pourrais suivre à distance.Nous voila déja sur le petit raidillon (nos amis du 10 km , seront dispensés de ce passage...finalement j'aurai peut etre du choisir le 10km ? "mais non oublie t'en courre un demain) . Je ralentis un peu et me fais doubler par une féminine ce qui aura pour conséquence immédiate de me piquer aux fesses pour regagner du terrain.Elle est accompagné d'un lièvre, mais je ne vais pas me laisser faire ;-)  et sur le plat je lui prends 40 secondes sans vouloir trop tout lacher car le petit raidillon faudra se l'envoyer une fois de plus et quand il arrive, je serre les dents .J'ai demandé à mon cher et tendre de me renseigner sur les ecarts , il reste plus d'un kilo et il est confiant.Un coureur se porte àç ma hauteur et me donne quelques conseils style "relaches tes bras, attends le faux plat pour partir" .Bon là et en toute amitié sportive, faut quand meme que je dise que cela m'a plus déconcentrée qu'autre chose et j'ai surtout du accélerer pour pouvoir finir ma course tranquillement (te faches pas coureur hein, mais j'etais plutot  bien ans la gestion de mon effort à ce moment là).

Voila déja l'arrivée, je termine 2eme et 1ere V2 derriere une petite triathlète de 15 ans :-) .Reste plus qu'à encourager les coureurs et coureuses du 10 kms : Virgini, Nini et Mathilde a qui je confie la lourde responsabilité de faire honneur à la catégorie V2. La course sera remportée chez les hommes par Gregory Basilico devant Arnaud Bucher et chez les féminines, il y aura plusieurs heureuses : Virginie Krausse fetera une 2eme victoire (aprés le trail de quatzenheim), Nini fera un podium en V1 et Mathilde en V2.

Il est 21heures passé quand nous regagnons nos painates.

Cela a beau etre une petite manifestation, les coureurs y sont vraiment bien reçus : nous avons pu choisir notre lot coureur (un bidon isotherme pour moi) et pour les podiums des coupes aux 5 premiers et 40 € dans une enveloppe pour ma 2eme place et encore une autre coupe pour le podium par catégorie. La buvette et l'ambiance sont sans chichis et sympa.Nous ne sommes pas restés pour l'allumage du feu de la saint Jean, il fallait que j'aille dormir

Molsheim - 15/06/2014 - 10 kms - départ de la course 09h00 - 16 degrés et du vent

Depuis le début de l'année, je claironne à mon petit mari qu'au prochain podium ...c'est sur, sur, sur, sur je remporterais une bouteille .J'ai fait 12 courses depuis le début de l'année , 12 podiums, en revanche complétement à côté de cet objectif là ;-) Mais à Molsheim en principe , tout se fini toujours avec des bouteilles non ?

Allez hop, parking Cora Dorlisheim, un vent à décapiter un boeuf..

ah oui les jambes ce matin comment elles vont aprés une nuit de sommeil ???  ben ca va, elles ne sont pas douloureuses mais bizarremment je me sens quand meme "un peu fatiguée".

On va donc dire que je viens dossard plaqué au ventre, faire un footing de décrassage, d'ailleurs la preuve, pff je n'ai meme pas regardé la dénivellé , ce sera sans pression, mais je demanderais quand meme plus tards aux copines quelques infos sur les endroits où cela grimpouille. Le temps que les trains de la gare de Dorlisheim passent ( quand les trains circulent ca râle et quand ils ne circulent pas aussi ..) soit 10 mn finalement a patienter sur la ligne , ca se regarde, on fait le décompte des forces en puissance.Chez les féminines : Juliane, Caroline, Clarisse, Laura auront des places à jouer et chez les hommes à priori notre copain Steve devrait s'envoler vers la victoire. Une grosse pensée pour les marathoniens et pour Marie que nous irons voir arriver toute à l'heure et qui devrait creer une trés grosse surprise vu sa grande forme du moment.Je vous ferai grace du recit de ma course km par km (d'abord c'est un exercice chiant, ininteressant au possible et soporifique). Ce que je peux vous dire c'est que j'ai bcp apprécié la diversité du parcours, du plat, du faux plat, du bitume, des champs de terre, j'ai pris le temps de regarder le paysage car j'ai ressenti la fatigue d'hier .Merci à toutes celles et ceux qui m'ont encouragé par mon prénom (qui n'etait pas sur mon dossard) ou pseudo, parmis les spectateurs et les coureurs, je ne sais pas qui à hurlé mon prenom aprés le 8eme km mais cela m'a boosté (merci encore).

Je pense que j'ai bien géré mon effort car il me restera du jus malgré la fatigue pour ne pas me trainer comme une limace sur les 2 derniers kilo et voila déja l'arche magique, le tapis rouge.

Hop direction le ravito : enorme buffet de fruit, melon, cerise, pastéque, rivella, kouglof, bretzels ! Je retrouve les cop's et saans suprise en direct le classement féminin : Juliane (1ere) - Caroline (2eme)- Clarisse (3eme) et Laura (4eme) vetues du joli polo rose remis aux coureuses (noir pour les messieurs).

Mon classement : 15eme féminine - 2eme V2 - 150eme/1083 classés (encore une fois gatée : une enorme corbeille remplie de produits locaux , un trophée super orginal+ le polo et la bouteille remise à tous les participants.

Petite seance de kiné bienvenue et retour vers la ligne d'arrivée pour  voir les marathoniens et surtout Marie.Elle est annoncée semble t'il 10eme au scratch , le premier arrive et les ecarts entre marathoniens sont conséquents , du coup les premiers arrivent bien seuls , le 5eme vient de passer quand une clameur retenti qui annonce l'arrivée de la 1ere féminine WAOW, elle sera 6eme au scratch et son passage sous la ligne d'arrive en 02h56'35 me file la chaire de poule .C'est énorme ce que Marie vient de réaliser et le spectacle qu'elle vient d'offrir à sa famille entière réunie et aux spectateurs :

1 victoire, un nouveau record perso (elle avait realisé 03h05 à Molsheim pour son tout premier marathon), le record de l'épreuve . Je ne sais pas si elle réalise de suite ce qu'elle vient d'accomplir, elle sourit, elle pleure de joie dans les brase de son grand-père.Ce sont des images belles et touchantes .Quelle fierté pour sa famille et quel bonheur pour nous tous de voir cette victoire, ces records perso et de l'épreuve gravés à tout jamais non pas par une illustre inconnue mais par une coureuse de chez nous, que nous cotoyons sur les courses de la région toute l'année.

On a coutume de dire qu'un tel s'est imposé en patron ben je peux vous dire qu'aujourd'hui la patronne, la boss c'est une Marie aux yeux bleus qui a mis des étoiles dans les nôtres ! Mille fois bravo Madame !!

2 courses sinon rien ;-)
2 courses sinon rien ;-)
2 courses sinon rien ;-)
2 courses sinon rien ;-)
2 courses sinon rien ;-)
2 courses sinon rien ;-)
2 courses sinon rien ;-)
2 courses sinon rien ;-)

Your SEO optimized title page contents My title page contents