Pascal Guiot

pascal guiot

 

Il n’y a pas de mot pour décrire la joie d’avoir participé à ce premier marathon sur piste et je remercie tout particulièrement Marcel et son équipe pour cette journée mémorable sur le point sportif et humain.

Quelle angoisse le samedi soir rien que de penser aux 105 tours de piste à devoir effectuer mais dimanche matin ce stress disparu soudainement avec l’ambiance bonne enfant . Enfin le départ , après quelques tours de pistes je réussi à me mettre dans ma bulle et j’avale les tours comme un métronome 2’ au tour, le semi se passe  en 1h44’ je reste concentré ma foulée est bonne mais cela ne va pas durer.

A environ 30 tours de l’arrivée gros coup de barre, les jambes ne veulent plus mais le mental prend le dessus (il a suffit de penser aux public, organisateurs, pointeurs et bénévoles qui au bord de la piste crient ton prénom à chaque tour, aux coureurs qui me passent et à ceux que je passe et tout particulièrement à Michael qui t’encourage à chaque fois qu’il te dépasse).

Rien que pour cela tu ne peux que terminer ce marathon de fêlés. 3h 49’ 50’’ auront été nécessaire pour y arriver. Je ne pouvais imaginer que la piste était aussi difficile à apprivoiser et allait faire autant mal au jambes, mon genou gauche s’en rappellera encore quelques jours.


Merci, à tous pour cette fabuleuse journée et un grand bravo à tous les finishers et à l’organisation